Negunya au Meevaart - Blog - Paul Nas, le Balafon, ma passion!
35979
post-template-default,single,single-post,postid-35979,single-format-standard,bridge-core-3.1.2,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-30.1,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,qode-wpml-enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-7.1,vc_responsive
Negunya au Meevaart

Negunya au Meevaart

Néerlandais Anglais

Le 7 décembre, Negunya s’est produit au Meevaart d’Amsterdam. La base de balafon de Negunya est le groupe d’enseignement Amstelveen (devenu plus tard Uithoorn). Cette fois, la composition était constituée d’Yvonne, Winnie, Ingrid, Inger, Ineke, Hans, Bas et moi-même. Dans les semaines qui ont précédé, nous avons répété plusieurs fois le programme que nous voulions présenter et nous nous sommes rendus avec confiance à Amsterdam, au centre communautaire, pour notre représentation de Negunya dans ‘The Meevaart’ dans l’Indische buurt.t.

Soirée des volontaires

La soirée à De Meevaart s’est avérée très chargée ! Ce soir-là, tous les bénévoles du centre communautaire ont été invités à manger un morceau ensemble. Il y avait une grande variété de repas et de snacks préparés par certains des volontaires. La nourriture était un beau reflet du méli-mélo de bénévoles présents. C’était très amusant et je me suis dit que si je devais vivre dans ce quartier, je ferais immédiatement appel à des bénévoles ! La préparation de ces repas dans la cuisine du centre signifiait que le restaurant normal du quartier n’était pas ouvert ce soir-là.

Repas

Le repas que l’organisation nous avait concocté avant notre prestation n’existait pas ! Un malentendu qui a été rapidement résolu : « Il y aurait assez de nourriture pour les volontaires afin que nous puissions bien manger avec ses huit personnes ». Pour nous, c’était une grande chance, mais cela signifiait que nous devions attendre que les autres aient récupéré leur repas et que nous allions certainement commencer une heure plus tard que prévu. Mais ce n’était pas un problème non plus et nous avons décidé de nous laisser aller, de profiter du repas et de voir comment cela se passait.

Questions techniques

Negunya a peu d’expérience avec la technique d’amplification des balafons et des N’Goni’s avec des voix et des percussions. Mais heureusement il y avait Hans volontaire disponible qui nous aiderait. Il travaille comme bénévole pour l’activité mensuelle « De Jampot » dont nous faisions partie ce soir-là. Nous avons mis trois microphones à notre disposition et avons discuté de la sagesse à adopter. Vu la taille de la salle, nous avons décidé de ne renforcer que les voix et les bavardages entre les deux ; le reste devrait pouvoir se passer de … ?

Les fans

Après le dîner, nous avons fait un appel dans la salle de fête et nous avons pu commencer ! Entre-temps, certains des fans de Negunya s’étaient également manifestés. Des collègues de travail de Bas, mais aussi des amis et des connaissances arrivaient. Ils avaient entendu ou vu dans ma récente newsletter que nous allions jouer au Meevaart.

Programme

Yvonne et moi avions coordonné qui ferait quels chats entre les deux. J’ai été autorisé à démarrer avec l’introduction familière d’Awa Dabole. Imaginez que vous êtes dans un village d’Afrique de l’Ouest et que le village appelle la fête (Awa) pour commencer à se réveiller (Dabolé). C’est un beau numéro de départ dans lequel tous les musiciens ont également été présentés. Ensuite, Winnie et Ineke ont joué ‘Bo Yaro’ avec une transition sans faille. Yvonne a ensuite présenté les deux chansons suivantes : ‘Yaro le Wa Ve Fio’ (une chanson pour soutenir le travail sur la terre) et la chanson N’Goni par Winnie et Bas. L’auditoire a bien chanté ! Le dernier numéro était ‘Senalé Malin’ ; une combinaison dans laquelle le Djembé et les ‘breaks’ étaient joués par Bas. (Beau spectacle, a dit un fan après coup).

Proffesionnel

Pendant tout le spectacle, mes élèves de balafon, Ingrid, Inger, Hans, Winnie et Yvonne, ont assuré un accompagnement régulier et agréable. Les percussions d’Ineke étaient variées et fixes (sur sicco, sabar, karandjan et sangban !). C’était une performance amusante et l’organisation nous a fait le compliment d’une ‘image professionnelle’ de Negunya dans le Meevaart. C’était agréable à entendre et cela, en plus de notre interprétation, était bien sûr dû aux beaux « costumes Negunya » ! Après nous, il y a eu un autre concert sous le ‘Jam-pot’ où les gens ont eu l’occasion de jouer sur leur instrument. Notre performance a suscité l’enthousiasme au sein de notre groupe et nous avons décidé de nous présenter plus souvent avec ce programme. (Gardez un œil sur elle !)

Awa Dabolé
Yaro Le Wa Ve Fio
N’Goni’s
Senalé Malin
No Comments

Post A Comment