Première récolte à Konsankuy - Blog - Le Balafon est ma Passion!
31681
post-template-default,single,single-post,postid-31681,single-format-standard,bridge-core-2.2.3,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-21.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Première récolte à Konsankuy

nlen

Youssouf m’a donné une vidéo de la première récolte à Konsankuy, Malli. Il l’a réalisé lors de son récent séjour là-bas (septembre / octobre 2021). Il y est né et y a grandi et sa famille y vit encore en grande partie. Maintenant que la fin de la saison des pluies est en vue, les premières récoltes peuvent avoir lieu. On y récolte des cacahuètes et du fonio (un type de céréale). Pendant la récolte, la musique est souvent jouée par les tambours du village. Cela soutient un rythme de travail et le fait aller plus vite !

En 2012, j’étais moi-même à Konsankuy. Puis les oignons ont été récoltés. Une partie de la récolte était utilisée fraîche et transformée par les habitants du village. L’autre moitié des oignons était ensuite immédiatement écrasée et séchée pour une utilisation ultérieure et pour être vendue ailleurs. Apparemment, la récolte est en quelque sorte communautaire, car les oignons sont ramassés dans les montagnes et mis à sécher ensemble au soleil. Toutes les femmes ont travaillé ensemble.

Avec autant d’oignons écrasés, il y a bien sûr eu beaucoup de pleurs, dans le sens de verser des larmes (sans faire directement le deuil). Il y a eu des rires, des danses et beaucoup de plaisir.

eersste oogst in Konsankuy

Dans le film, nous voyons quelques musiciens du village soutenir le rythme du martèlement avec de la musique de tambour sur des loungas/tamas, (ou une sorte de tambour parlant que l’on pourrait appeler ainsi). Mama Keita (avec des lunettes) est malheureusement décédée. Il était un grand et honorable chanteur parmi le peuple Bwaba. Il a également chanté dans le groupe Super Zamana, le groupe familial dans lequel Youssouf joue encore à l’occasion.

On m’a également envoyé une vidéo que quelqu’un avait trouvée sur Internet. Ici, les sols durs (désertiques) destinés à l’agriculture sont défoncés afin d’être cultivés par la suite.

Paul Nas
paul@paulnas.nl
No Comments

Post A Comment