Attiéké Be Sougou La - Djoula / Bambara - De Balafoon is mijn Passie!
29510
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-29510,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-21.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
 
Balafon Pentatonique

Attiéké Be Sougou La

Nouveau au 17 mars 2021

A Attiéké Be Sougou La  est composé pendant le temps où le père de Youssouf Keïta vivait seul à Abidjan en Côte d’Ivoire, il a fait cette chanson de balafon avec une chanson de Djoula. La chanson mentionne qu’un célibataire (homme ou femme) ne devrait jamais avoir de problèmes; après tout, il y a toujours des « Attiéké » sur le marché pour quelques centimes. C’est un repas de manioc fermenté, parfois avec une sauce et du poisson et parfois avec du lait ou « Djapalo » / « Dolo » (bière brassée localement). En fin de compte, n’importe qui peut être inscrit par son nom dans le chœur. Cela semble aussi être une belle chanson sur laquelle danser. De Attiéké  vous pouvez trouver une recette iciSougou (en Dioula) of lôgô (en Bambara) = marché, tjé gwana = célibataire, demisen = enfants

Djama wo, how maye wa, tjé gwana ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la
Djama wo, how maye wa, tjé gwana ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la

Tjé gwana ta ma gwèlè, Attiéké be sougou la
Mousso gwana ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la
[NAAM] gwana ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la
Demisin ni ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la

Djaka lou, alou mayé. tjé gwana ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la
Djaka lou, alou mayé. tjé gwana ta ma gwèlè, (At)tiéké be lôgô la

Recette

Attiéké Be Sougou LaAttiéké (également orthographié acheke) est un plat d’accompagnement à base de manioc qui fait partie de la cuisine de la Côte d’Ivoire en Afrique.  Le plat est préparé à partir de pulpe de manioc fermentée qui a été râpée ou granulée. De l’attiéké séché est également préparé, dont la texture est similaire à celle du couscous.  C’est un plat courant et traditionnel en Côte d’Ivoire qui est originaire du sud du pays,  et ses méthodes de production sont bien connues en Côte d’Ivoire ainsi qu’au Bénin  et au Burkina Faso. En Côte d’Ivoire, le plat est souvent accompagné de Kedjenou, un ragoût cuit lentement.  L’attiéké frais peut se gâter rapidement et doit généralement être consommé dans les 24 heures suivant sa préparation.  Sa périssabilité à court terme a créé certains problèmes dans sa distribution de masse des zones rurales aux environnements urbains.  (source: wikipedia). De Attiéké  vous pouvez trouver une recette ici .

Sources:

Youssouf Keita, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, janvier 2019

historique des mises à jour
  • 17 mars 2021: Nouveau au site.
No Comments

Post A Comment