Donso Dana - Bwa / Bwaba - Balafoonritmes - Paul Nas
27258
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-27258,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-21.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
 
Balafon pentatonique

Donso Dana

Version Francais le 12 mai 2020

DDonso Dana ou Dan Donso est le rythme d’un chasseur du Bwaba. L’histoire derrière ça: Dana était autrefois le seul chasseur d’un village Bwaba et donc le seul à avoir fourni de la viande sauvage au village. Il demandait toujours au « Chef de Village » quelle viande chasser. Apparemment, le chef aimait la variété, et donc successivement un éléphant, un lion, une gazelle, un buffle et ainsi de suite ont été chassés. Mais les animaux de la forêt n’étaient pas non plus fous et se déplaçaient de plus en plus dans la forêt et la chasse devenait de plus en plus difficile pour Dana.
Un jour, le « Chef de Village » a demandé une Hyène. Alors Dana se mit à chasser une hyène. Après un long voyage, il a finalement trouvé un homme malade et affamé, il a tiré et l’a écorché. Normalement, il emportait tout l’animal avec lui, mais maintenant il décida de laisser la peau et la tête derrière. Mais quand il est rentré au village, le chef ne croyait pas que c’était une hyène. «Ce n’est que lorsque je vois la tête et la peau que je crois que c’est une hyène; nous ne la mangeons pas!». Dana est sortie la ramasser mais il a également trouvé la femelle (enceinte) de l’hyène tuée. Elle pleurait Dana a de nouveau tenté d’appuyer sur la gâchette mais n’était pas sûre et a demandé à l’hyène pourquoi elle pleurait. «Vous avez tué mon mari et tirez-moi, alors je serai débarrassé de mon chagrin.» «Non », a déclaré Dana, «je viens veux prendre la peau et la tête de ton mari avec moi ». «Elle ne voulait pas ça, Je veux pleurer ici.»

La peau et la tête

Dana lui a dit d’apporter quelque chose ou il serait expulsé du village. Il a suggéré de ne jamais tirer sur une hyène encore une fois s’il pouvait apporter la tête et la peau. Elle a dit: «Vous devriez faire un coup de sifflet de la tête / peau et le souffler pour avertir que vous êtes à la chasse.» Dana est allé travailler mais il n’a pas réussi, il avait besoin (il pensa) un autre animal pour faire une flûte. La femme hyène, cependant, a fait une condition qu’il devait le faire sur place. Il a tiré sur un cerf et a ramassé le récepteur et est allé travailler. Seulement après avoir creusé un trouf ou l’hyène pour jeter les jeunes. Après le lancer, il a sifflé. L’hyène a averti les petits: «C’est le son du chasseur qui a tué votre père.» Dana est retournée au village et a raconté l’histoire au chef. Mais le chef n’y croyait plus, et Dana devait retourner dans les bois pour récupérer le cerf tué. (moral: avec un seul chasseur, le travail et les questions ne finissent jamais).
Une autre chasse

Un jour, il est reparti chasser, mais en cours de route, il est tombé gravement malade et n’a pas pu revenir. Une tourterelle l’a vu se cacher sous un arbre. Dana a dit: «Je ne peux pas te tuer maintenant parce que je suis malade.» La tourterelle a demandé de ne pas lui tirer dessus s’il avait arrangé un médicament. Cela a été convenu. Le pigeon a dit que l’écorce de l’arbre sous lequel il était assis était le bon remède. Dana l’a utilisé et s’est rétablie et est retournée au village. Pendant ce temps, un nouveau chef était venu: le fils du précédent chef (décédé). Les sages du village avaient refusé de mourir jusqu’à ce que Dana soit revenue.

Dana a dit qu’il n’avait pas apporté de viande, mais « la chair de l’arbre », un médicament qui avait été désigné par la tourterelle. La tourterelle est un oiseau spécial, car elle n’a pas peur des humains. Voir une tourterelle est considéré comme un présage; à la fois bon et mauvais.
Le chef a dit qu’à partir de maintenant, il devrait aussi apporter des médicaments de la forêt. Depuis lors, les chasseurs sont également devenus des connaisseurs de plantes et des licenciés en médecine. Ils ne chassent jamais non plus les oiseaux dans cette tradition. Dana avait également sauvé sa propre vie avec cette approche.

Bi naa, Sahoui sounoun wa Bi naa wa Banza
Bi naa nagnou sounoun wa bi naa wa Tyoza
Bi naa, Sahoui sounoun wa Binaa wa Banza
Bi naa Dan yuo Sounoun wa bi naa wa Banza

«J’ai fabriqué une flûte à partir de la peau de l’hyène et du cerf. Avec mon sifflet j’entre dans le « brous » (forêt de savane) et préviens les animaux. Les oiseaux n’ont pas peur de la flûte; ils se sifflent aussi! Ils restent dans les arbres et me disent quelles plantes utiliser ». (Diarra = lion, Nagnou = cerf, antilope, gazelle, Sahoui = hyène, Dan yuo = félins, Banza = flûte)

A mi wé lo Donso Dana a-ah, Dana va moin
A mi wé nyanama mine Dosso, Dana va wa moin
Dana va ho moin a yo douma, moin Dana va moin

Hé, ce brave Dana le chasseur, il est allé dans la savane (« brous« )
Le chasseur qui chasse et trouve les animaux vivants
Dana est sorti, mais il dort (il était malade!), Mais pas pour toujours.
(mine de nyanama dosso = celui qui poursuit les animaux vivants)
(Aucune mélodie n’est jouée de la deuxième chanson (un couplet, vraiment).)

sources:

Youssouf Keita & Hakiri Koita, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, janvier 2020

historique des mises a jour
  • 12 mai 2020: Ajouté le version Francais et Anglais
  • 12 mai 2020: Plus de information au tekst
  • 17 fevrier 2020: Nouveau en Néerlandais!
No Comments

Post A Comment