Kodanya - Bambara / Malinke - Balafonrythmes - Paul Nas
28491
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-28491,bridge-core-1.0.5,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-21.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.6.0,vc_responsive
 
Balafon pentatonique

Kodanya

Dernière adaption 9 février 2021

K Kodanya est un chanson chantée par des femmes et des enfants de la région de Wassolon au Mali et en Guinée. L’origine peut provenir des Senoufo (Côte d’Ivoire / Mali / Burkina Faso). Paul l’a appris d’un groupe de femmes lors du voyage IDON à travers le Mali en 2007 dans le village de Kolina lors des fêtés de chasse.

Pendant l’atelier: on pratique le motif A, Youssouf improvise sur de beaux motifs d’accompagnement solo …

 

Ko danya ni di mousso bete, kodanya ni sorola
ni woulou ba bereko mousso bete kodanya ni sorola
Ko danya ni di mousso bete, kodanya ni karala
ni woulou fa bereko mousso bete kodanya ni karala

Selon Oumou Mariko, la signification de la chanson est que même sans enfants, vous pouvez toujours être heureux et (le couple) peut s’aimer beaucoup. (ba = femme, fa = homme).
Lors de l’atelier de 2017 à Bobo Dioulasso, Youssouf Keita a créé des motifs d’accompagnement à ma demande et ajusté un peu la ligne mélodique. Son point de vue sur le sens: Le sens malinké des mots de la chanson Kodanya est littéralement: une femme qui n’a pas de dos pour porter un enfant. C’est une métaphore pour ne pas pouvoir avoir d’enfants. En Afrique, de nombreuses (jeunes) femmes qui n’ont pas (encore) d’enfant se prêtent elles-mêmes le dos pour porter occasionnellement les bébés d’autres femmes. « Tous les bébés ont un dos sur lequel ils sont portés. » Wolo bèrè mousso signifie que chaque femme a un dos pour le bébé qu’elle porte dans son ventre. Le dos, le dos est toujours là pour être porté. Chez les femmes Malinke, ses préoccupations et les préoccupations de la famille sont célébrées lors des activités collectives (aller chercher de l’eau, fouler le grain, moudre de la farine ou chercher du bois dans la brousse), mais aussi lors d’activités festives au clair de lune. Ce genre de transmet le sentiment de la chanson Kodanya.

Chanson chantée par les enfants de Kolina et Oumou Mariko

 

Kodanya

Hanneke (ici au milieu de l’atelier 2015) m’a donné l’idée de demander à Youssouf un rythme de balafon assorti pour la chanson Kodanya. Elle-même est sans enfant indésirable, mais toujours heureuse!

Sources:

Sources chanson: Femmes et enfants de Kolina et Oumou Mariko, Mali, 2007, Balafon (A, C et D): Youssouf Keita, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, 2017.

historique des mises à jour
  • 9 février 2021: Plus de pattern C en PDF. Également fait des leçons vidéo (en néerlandais, en tuning majeur en C#).
  • 14 octobre 2020: Version Francais
  • 25 julliet 2020: Petit ajout dans le texte d’introduction sur l’origine possible du Senoufo. Ajout de quelques alternatives pour l’accompagnement de percussions dans le PDF.
  • 1 julliet 2020: Nouveau!
No Comments

Post A Comment