Mi Bère - Bwaba / Bobo - Balafonrhythms - Paul Nas
37942
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-37942,bridge-core-3.0.6,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-29.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,qode-wpml-enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive
 
Balafon Pentatonique

Mi Bère

Dernière adaption le 12 decembre 2022

Néerlandais Anglais

M Mi Bère (bienvenue à tous) est un morceau de musique Bwaba du Mali / Burkina Faso, qui a une chanson de bienvenue. Littéralement, donc, traduit du Bwamou, la langue des Bwaba, il signifie ‘Bienvenue à tous’. Au début d’un spectacle, cette chanson est souvent utilisée et centrée sur la ou les personnes qui l’interprètent ; celles-ci s’adressent alors d’abord aux parents de la mariée pour leur souhaiter la bienvenue ; après tout, ils sont les premiers invités à un mariage.  Si le spectacle a lieu à l’occasion d’un autre événement, les organisateurs de la fête et leurs premiers invités sont « accueillis », comme une organisation, un conseil ou autre. Mais si la fête est organisée en l’honneur d’une personne spécifique, celle-ci est naturellement mentionnée en premier dans la chanson. Par la suite, de nombreuses personnes sont citées qui sont censées être présentes.
Bère » est plus centré sur une seule personne. Bara = hommes, Hana = femmes, Holande yira = jeunes des Pays-Bas, Pari = solidarité.

Mi Bère Lo Lo Mi Bara Mi Bère
          »       »    Mi Hana      »    
Holande Yira Mi Bère Ma Mi Fo
Ma Mi Bwagna Benu, Mi Ma Pari
Ma Mi Bwagna Benu, Mi Nu’unu Sé
Ma Mi Bwagna Benu, Mi BanBa Yu

Bienvenue à tous les hommes, bienvenue
Bienvenue à toutes les femmes, bienvenue
Bienvenue à tous les jeunes des Pays-Bas, je vous salue
pour tout le travail que vous faites et votre solidarité / …. / …..

Mi Bere

Sources:

Youssouf Keita, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, janvier 2022.

Historique des mises à jour
  • 12 December 2020: English version
  • 10 October 2022: New
No Comments

Post A Comment