Patouma Nje Nje - Bobo / Bwaba - Balafonrythmes - Paul Nas
31109
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-31109,bridge-core-3.0.6,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-29.3,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,qode-wpml-enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive
 
Balafon Pentatonique

Patouma Nje Nje

Dernière adaption le 22 décembre 2022

Néerlandais Anglais

P Patouma était le nom d’une vieille femme (Bobo) qui pouvait encore danser magnifiquement. Pour la défier de danser à nouveau, les gens criaient « Patouma Nje Nje ». (aussi – par exemple – Batouma et Fatouma sont des noms que vous pourriez facilement utiliser dans la chanson).
Lors des fêtes Bwaba, cette chanson est souvent jouée en triptyque avec  » Wa Ere «  et le rythme  » Gne Ni «  (avec une autre chanson ajoutée). L’accompagnement avec différentes percussions est le même pour toutes les chansons. Gne Ni se concentre sur le malheur, la malchance, la pauvreté, tout ce qui est mauvais dans le monde, la corruption, la jalousie, etc. Wa Ere appelle ensuite à vivre et à célébrer la vie, et Patouma Nje est une chanson de fête avec de la danse et du plaisir. A travers le triptyque, les gens sont pris dans la « position malchanceuse », soulevés pour faire la fête ensemble. Cette chanson est principalement dansée par les adultes, et moins par les jeunes. Comme le triptyque, cependant, une transformation doit avoir lieu (dans la notation de Patouma Nje) vers ▲ / O au lieu de ✱ / ▲. Lors de la transition d’un morceau à l’autre, la mélodie du morceau en cours est jouée ensemble une fois de plus, puis ensemble la mélodie du morceau suivant.

Patouma Nje Nje Nje, Patouma Nje Nje Nje,
Patouma a wa ba rou zama, Patouma Nje Nje Nje (le public appelle),

ou,
Batouma a ba hana ba bara,Batouma Nje Nje Nje (tous les hommes et femmes appellen),

ou,
Fatouma ‘NOM’ lo, Fatouma Nje Nje Nje (‘NOM’ appelle)

Patouma Nje Nje

IDON!, le groupe dans lequel j’ai joué pendant 10 ans a fait un voyage de la Gambie à la Guinée et retour en 2005. Les batteurs et les danseurs sont tous partis avec moi. Nous avons conduit nous-mêmes des voitures à travers le sable rouge de l’Afrique de l’Ouest ! Après une journée de conduite, nous étions parfois tous couverts de sable rouge. Voici une photo de presque toutes les femmes de notre groupe. Cinq danseuses ! Vous pouvez trouver un rapport de voyage ici.

Sources:

Youssouf & Kassoum Keita, Konsankuy, Mali 2012, Youssouf Keita, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, 2017.

Update geschiedenis
  • 22 décembre 2022 : Ajout d’une variation sur le motif B (avec davantage de changements d’harmonie)
  • 12 mars 2022 : Versions anglaise et française, ajustements mineurs en PDF
  • 29 juillet: Ajout du motif C3
  • 30 mars 2021 : Nouveau sur le site web
No Comments

Post A Comment