Soungourouni Jee Bo Tchi - Bobo/Bambara - Balafonrythmes - Paul Nas
31565
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-31565,bridge-core-3.0.5,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-29.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,qode-wpml-enabled,wpb-js-composer js-comp-ver-6.10.0,vc_responsive
 
Balafon Pentatonique

Soungourouni Jee Bo Tchi

Dernière adaption le 14 avril 2022

S Soungourouni Jee Bo Tchi est un morceau des Bobo (et de leur culture) mais la chanson est en Bambara.

“Quand un jeune file va marier.”

Youssouf dit :  » C’est une signification qui date d’il y a longtemps, du temps du grand-père de mon grand-père. A l’époque, les parents d’un garçon se rendaient dans une famille pour demander la fille de leur enfant. Il arrivait aussi qu’un bébé soit réservé pour un garçon plus tard. Aujourd’hui, la famille du garçon attache une sorte de chaîne à la jambe du bébé pour indiquer que l’enfant est déjà « fiancé ». Cependant, il n’y a pas trop de contacts pendant la croissance des enfants, car ils ont un peu honte. Les gens se parlent, mais de manière très modeste. Le respect mutuel doit également être maintenu. Sur fond de morceau de musique, un ajustement a été fait au sein de la famille Keita. Car ce respect consiste aussi dans le fait qu’en présence de l’autre famille, il ne convient pas de lâcher un pet (ce qui est bien sûr possible au sein de la famille !). Il est préférable de faire une petite promenade pour se débarrasser de ce désagrément. Youssouf : « Dans ma famille aussi, il n’était pas approprié pour ma femme Fanta de péter devant la famille. Lorsque cela est arrivé à Fanta une fois, alors qu’elle voulait donner un verre à mon père et qu’elle en avait très honte, il a dit qu’elle n’avait pas à avoir honte (en ces temps modernes). Puis, avec une certaine hilarité, cette chanson est née. Le respect est important mais ce pet n’a pas d’importance… ».

A ye file Soungourouni Jee Bo Tchi,
A ya file n’go maloya to-o la:

Regarde ; Une fille qui pète n’a pas à avoir honte.
(Soungourouni = jeune femme, Maloya = honte)

Soungrourouni Jee Bo Tchi

Notre séjour à l’hôtel ZION de Kwinima à Bobo Dioulasso est toujours une merveilleuse expérience ! Quelques pièces, dont la plupart sont ensuite occupées par nous, un petit bar, un coin salon agréable et frais, et un endroit idéal à l’ombre des arbres où nous organisons notre atelier. Parfois, il y a un autre invité, et une fois, l’un d’entre eux a fait un dessin pendant que nous faisions notre atelier

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Sources:

Youssou Keïta, Bobo Dioulasso, Burkina Faso, janvier 2015

Historique des mises à jour
  • 14 avril 2022: PDF: Mtif A1 adapté
  • 11 Avril 2022: Nouveau
No Comments

Post A Comment